Vous êtes ici : ---> Accueil ---> Contenu de la revue ---> Résumés d'articles --->Les pompiers à Montélimar 
   
 

Les sapeurs pompiers de Montélimar

Par Marylène Marcel-Ponthier

Ed. AUED, Valence, Études drômoises, revue trimestrielle,
n° 72 de décembre 2017 pp. 30 à 36

Résumé d'après l'article

 
 
Déclenchement de la sirène
 

 

En 1815, avec le retour de la monarchie, une circulaire demande aux préfets de constituer dans chaque commune un service civil de lutte contre le feu, plaçant les sapeurs-pompiers sous l’autorité des maires.
À Montélimar, il faut attendre 1826 pour que le conseil décide d’organiser une compagnie.

En avril 1848, la municipalité décide de porterl’effectif à 100  hommes et vote l’achat du  matériel nécessaire.
En janvier 1852, une loi prévoit la création dans les villes d’une « Caisse Communale de Secours » chargée de verser une aide aux pompiers en cas de maladie.
En mai 1876, après un décret du Président de la République, le conseil municipal montilien, sous la houlette de son maire Loubet, décide donc d’organiser une nouvelle compagnie de 100 hommes et prononce la dissolution de l’ancienne compagnie.
En janvier 1888, la liste des achats nécessaires pour moderniser les équipements est validée par les conseillers pour un montant de près de 2 000 francs
.

 
 

 

 

Le 10 novembre 1903, un nouveau décret réorganise le fonctionnement des compagnies.
En 1925, une nouvelle caserne rue Bouverie facilite la sortie des véhicules.
En décembre 1933, le maire Roger Chancel fait voter par le conseil municipal la création  d’un service intercommunal de secours contre l’incendie : outre la ville de Montélimar, il  couvrira une vingtaine de communes des environs.

Le 23 décembre 1946, le service intercommunal est remplacé par un «Service départemental de défense et de secours contre l’incendie » auquel la Ville décide d’adhérer.
En avril 1956, le maire Louis Chancel propose la construction d’une caserne sur la partie  Nord-Est du Champ de Mars, à proximité de la caserne des militaires.

 
Départ rue Bouverie
 
 
Manœuvres dans les Grands Moulins
 

Mais en mai 1961. Maurice Pic, le nouveau maire, constate que la caserne des sapeurs-pompiers est toujours  installée rue Bouverie !

Un nouveau projet aboutit à installer les pompiers au sud de la ville.

En 1985, la population a doublé : c’est dans la zone du Meyrol que va naître la nouvelle caserne, inaugurée le 8 décembre 1990 et encore agrandie une quinzaine d’années plus tard.

Les travaux commencent en septembre 2007 : la surface des garages est augmentée et le confort des participants amélioré (chambres, sanitaires, vestiaires, parking…).
Gageons que  les sapeurs-pompiers y resteront encore bien quelques années !

 
         
  Haut de la page