Vous êtes ici : ---> Accueil ---> Contenu de la revue ---> Résumés d'articles --->De la Garde nationale aux pompiers 
   
 

De la Garde nationale aux sapeurs pompiers à Aouste

Par Jean-Claude Chèze

Ed. AUED, Valence, Études drômoises, revue trimestrielle,
n°72 de décembre 2017 pp. 27 à 29

Résumé d'après l'article

 
 
Motopompe, acquise en 1934 et véhicules
 

 

Fondée sous la Révolution, la Garde Nationale est une milice armée. Louis-Philippe en réorganisant la Garde Nationale, y fait entrer les sapeurs-pompiers.
De 1831 à 1871, les pompiers seront des gardes nationaux, et, dans de nombreuses communes, tous les gardes nationaux seront pompiers.

À Aouste, le 14 mai 1839, la commune acquiert une pompe à feu pour la somme de 1 315 francs. Du 14 au 21 septembre 1845 est mis en place le registre de recrutement pour la création du corps de sapeurs-pompiers.
Le conseil municipal réuni le 15 mai 1846 « à effet de voter l’imposition nécessaire pour faire face aux dépenses extraordinaires pour frais relatifs à la création de la compagnie de sapeurs-pompiers. »

 
 

Jusqu’en 1995, une série d’achats, d’aménagements, de décisions diverses dont la liste figure dans l’article, se succèdent pour aboutir en 1996 à la mise en place de la départementalisation.
En 2006 une délibération municipale débouche sur le regroupement des centres d’Aouste et de Crest.
Le 5 décembre 2013, les portes se ferment une dernière fois après 168 ans d’histoire.

 
         
  Haut de la page