Vous êtes ici : ---> Accueil ---> Contenu de la revue ---> Résumés d'articles ---> Ça s'est tourné près de chez vous  
   
 

Ça s'est tourné près de chez vous

par Alain Coustaury

Ed. AUED, Valence, Études drômoises, revue trimestrielle,
n°78 de juin 2019 pp. 6 à 9

Résumé d'après l'article

 
 

Carrière de Larnage : Effroyables jardins
 

 

 

 

Notre département est souvent le lieu de prises de vues cinématographiques. Le premier film  tourné dans la Drôme serait « De Mayerling à Sarajevo » de Max Ophüls avec Edwige  Feuillère, John Lodge, commencé en 1939 et repris en 1940.
D’une autre facture, le film « Au cœur de l’orage » met en valeur les paysages du Vercors drômois et isérois.
En dehors du  Vercors, la Drôme a servi de cadre à plusieurs films sur la Résistance.

 
 

 

 

Certains films s’appuient sur des particularités locales de la Drôme des collines : telle, la  chaussure, industrie emblématique de Romans-sur-Isère, au XXe  siècle. La passerelle Seguin  sur le Rhône, reliant Tain à Tournon apparaît dans Les amants du pont Saint-Jean (1947).

Le tournage à Hauterives, en 2018, de L’incroyable histoire du facteur Cheval tourné par Niels Tavernier avec Jacques Gamblin et Laetitia Casta.
Les âmes fortes
de Raoul Ruiz, tourné à Comps avec une belle brochette d’acteurs célèbres.

Ce n’est pas tant sur la notoriété historique mais plutôt sur l’attrait cinématographique des  paysages, sur les cultures ou productions locales, que le sud de la Drôme a été le théâtre de nombreux films.
Serait-ce l’explication de la reprise de Knock tournée en 2017 à Châtillon-en-Diois ? Tarendol, Le goût des merveilles, Le château des oliviers, Le serre aux truffes, Fabien de la Drôme autant d’œuvres qui, en leur temps, ont passionné le public.

 

Fabien de la Drôme
 
 

Décor de la pharmacie Mousquet  Knock (Châtillon-en-Diois)
 

 

La production cinématographique est aussi présente dans la Drôme avec la société de films d’animation Folimage, réalisatrice de dessins animés de hautevolée comme Une vie de chat 2010, Tante Hilda 2013 et  dernièrement  Ariol  (2017).
Née à Valence, fondée par Jacques-Rémy Girerd, elle a intégré, à Bourg-lès-Valence, le bâtiment de La Cartoucherie, siège actuel de 11 entreprises de l’image et où siège notamment la Commission du film Drôme-Ardèche chargée de faciliter le tournage de films dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.